Créer un site internet

objectif santé

la vie après la mort, journal objectif santé

http://www.objectifsante.mu/fr/sciences-conscience/les-grandes-questions/la-vie-apres-la-mort-temoignage-de-nathalie-gayou

La vie après la mort , témoignage de Nathalie Gayou

Nathalie Gayou, que répondez-vous à ceux qui disent qu’il n’existe pas de vie après la mort ?

Si on m’avait posé cette question il y a deux ans, j’aurais répondu qu’effectivement il n’y a rien après la mort. Aujourd’hui, je peux affirmer haut et fort que la mort n’est pas la fin de tout, mais juste un passage vers une autre sorte de vie, complètement différente de celle que nous connaissons sur Terre, une vie qui est notre vraie Vie.

Sur quoi basez-vous vos certitudes de l'au-delà ?

Certains ont des croyances vis-à-vis de cet au-delà invisible et mystérieux. Pour moi, ce ne sont pas des croyances (que je n’ai jamais eues d’ailleurs), mais une certitude que la vie continue différemment après la mort du corps, qui n’est rien d’autre que l’âme hors du corps.

J’ai vécu, fin 2012, une aventure incroyable en étant confrontée à un phénomène qui s’est avéré être paranormal (voir texte plus loin) ; alors que pendant deux semaines j’ai recherché toutes les causes scientifiques et rationnelles pouvant expliquer les respirations intenses qui nous encerclaient le soir à la tombée de la nuit. Ce phénomène a été le point de départ de la découverte d’un univers que je ne connaissais pas du tout, celui de la médiumnité. Je raconte cette étrange expérience dans mon premier roman Le mystère de La Chapelle du pont. Ce fut le départ d’un bouleversement profond de mon être. Quand on découvre que l’on peut communiquer avec des personnes mortes depuis 250 ans par l’intermédiaire d’un médium, la \vie et la mort semblent bien différentes. C’est toute une éducation laïque et athée qui est alors remise en question.


J’ai ainsi eu des bouleversements importants en moi, dans ma façon de vivre et de penser. J’ai été confrontée alors directement et sans intermédiaire au monde invisible : apparition d’un visage, sortie du corps, flashs médiumniques.... jusqu’au jour où j’ai croisé la route d’une personne clairaudiente incroyablement douée. Sans me connaître, ni rien savoir de moi, en regardant une photo de moi sur Facebook, elle m’a délivré un message dont elle ignorait l’auteur, mais que j’ai de suite identifié comme étant mon grand-père maternel. Ce fut le début de très nombreux messages de membres disparus de ma famille jusqu’à ce qu’elle m’aide à retrouver la trace d’un ancêtre que sa famille avait perdu de vue à la fin du 19ème siècle. Toutes ces révélations ne pouvaient laisser aucun doute possible sur leur authenticité. Je découvrais, totalement médusée, qu’il était possible de communiquer avec des personnes mortes depuis très longtemps (plus de 1000 ans pour certaines) ! Je venais de découvrir avec certitude que la vie se prolongeait après la mort physique.

Vous avez été vous-même cartésienne, vous voilà à publier un troisième ouvrage Mon chemin de lumière. C'est un peu paradoxal, non?

Effectivement, cela peut paraître paradoxal, et j’y ai d’ailleurs perdu certains amis trop rationnels qui n’ont pas compris, et dont l’ouverture d’esprit n’est pas suffisante pour accepter, sans forcément me croire, tout au moins m’écouter.

Je n’avais jamais écrit ni même pensé le faire un jour. C’est une révélation qui est arrivée avec mon changement d’état d’esprit. En deux ans, j’ai écrit trois livres et 15 chansons d’une comédie musicale. J’ai découvert l’écriture, c’est un réel besoin maintenant, et le fait que mes écrits aident des gens à mieux appréhender la mort, à l’accepter et ne plus en avoir peur, m’encourage à continuer dans cette voie malgré les incompréhensions et les regards moqueurs de certains amis.

Que répondre à ceux qui ont peur de la mort ? Doivent-ils être rassurés ?

Il ne faut pas avoir peur de la mort, mais au contraire l’accueillir comme un passage nécessaire à notre évolution. La mort est une étape dans notre parcours, et marque tout simplement la fin d’une mission que nous avions à accomplir. Cette mission sur Terre peut être plus ou moins longue, et la façon de partir plus ou moins brutale. Bien sûr, je ne vais pas aller jusqu’à dire que mourir est un plaisir. Ça n’en reste pas moins une épreuve douloureuse puisqu’elle signe la séparation (provisoire) avec les personnes que l’on aime, que ce soit pour celui qui meurt ou ceux qui restent.

Tout comme on cherche à réussir sa vie, il faut également réussir sa mort et ne pas se retrouver à errer indéfiniment entre le monde des vivants et l’au-delà. C’est malheureusement ce qui arrive à certaines personnes qui ne peuvent se résoudre à abandonner leurs proches, leurs biens, leur univers, et ne sont pas familiarisées avec cette vision de l’au-delà. Il est important de connaître ce qui nous attend après, afin de pouvoir accueillir ce moment en toute sérénité, sans aucune peur.

L’Expérience de Mort Imminente ( EMI), qu’apporte-elle dans la vie de celui ou de celle qui l’a vécue ?

Je n’ai pas fait d’expérience de mort imminente, mais j’ai « subi » des sorties du corps. Je dis « subi », car je ne les maîtrise pas et je n’ai jamais cherché à les provoquer. Mes sorties du corps sont identiques, j’imagine, à la mort : l’esprit qui quitte le corps (sans aucun organe vital qui fonctionne dans le cas de la mort, avec un corps en léthargie complète, dans le cas de la sortie du corps). Mes sorties du corps m’ont à chaque fois transportée dans l’espace et dans des périodes passées, dans des endroits où j’ai vécu dans d’autres incarnations. Elles m’ont permis, en totale conscience, de me rendre compte que sans l’aide de mon corps, je suis capable de voyager dans l’espace et le temps. Ce sont des expériences incroyables et que je souhaite à tout le monde de découvrir. C’est un sentiment de liberté totale (liberté de mouvement, sans aucune entrave ni limite) et de bien-être merveilleux.

Pour ceux qui ont vécu une expérience de mort imminente, je suppose qu’ils ont entr’aperçu l’au-delà, sûrement même des proches disparus venus les accueillir et leur demander de repartir. On revient pas comme avant de ce genre d’expérience.

Je vous invite à lire mes trois livres pour mieux appréhender ce que j’ai vécu et découvert depuis fin 2012. 
 Le mystère de La Chapelle du pont*. C’est un roman inspiré totalement de la réalité, où je raconte de façon romancée ma rencontre avec un homme mort depuis 250 ans et enterré dans mon jardin.

 Voyages au-delà de la nuit*. Je raconte ici, de façon romancée, mes sorties du corps, ce que j’ai vu, et le lien avec les vies antérieures
 Mon chemin de Lumière*. Ce n’est pas ici un roman, mais un témoignage de tout ce que j’ai vécu en rencontrant la médium clairaudiente.

* Les livres de Nathalie  Gayou sont disponibles sur le site apostrofintermaide.fr et Amazon.fr

Expérience paranormale en 2012

Nathalie Gayou est propriétaire d’une belle bâtisse de la rue de la Chapelle-du-Pont depuis 2007. Un soir d’octobre 2012, d’étranges respirations se font entendre dans le jardin. Même le chien est terrorisé.
Une amie médium parle d’une possibilité de présence paranormale. « En écoutant ces respirations, elle y ressentait des messages de tristesse et de colère ». En écriture automatique, la médium se met à écrire sept noms sur une feuille. Il s’agissait en fait d’âmes errantes demandant à être libérées, de morts qui ne savaient pas qu’ils l’étaient. Au fil des jours, et après des dialogues avec la médium, les respirations sont devenues moins agressives, pour ensuite totalement disparaître.

 Ces personnes étaient décédées d’une mort violente, mais ne le savaient pas. Elles se croyaient enfermées et ont dit être sorties après avoir vu de la lumière. Or, juste avant que tout cela ne commence, mon fils avait ouvert un vieux puits situé au beau milieu du jardin auquel on ne s’était jamais intéressé jusqu’alors. On pense que c’est ce qui les a libérées.  

Depuis, le puits a été refermé avec d’épaisses poutres en bois

La vie après la mort... existe-t-elle, oui ou non ? Un débat interminable entre deux parties ayant des visions complètement différentes de la vie. Toutefois, pour Nathalie Gayou, il n’y a pas de doutes quant à l’existence d’un au-delà. Elle a accepté de partager avec nous son expérience.La vie apres la mort temoignage de nathalie gayou

×